Les millésimes

Le millésime, de quoi s’agit-il ?

Le millésime est tout simplement l’année de naissance d’un vin. Les raisins dont est issu un millésime, ne peuvent provenir que de cette seule année. Pas de mélange. Les vins de Bourgogne par tradition, indiquent pratiquement toujours le millésime sur l’étiquette. Ce qui veut dire qu’en Bourgogne, on n’assemble pratiquement jamais les vins de plusieurs millésimes.

Comme la climatologie de la Bourgogne varie beaucoup, la qualité des raisins et donc des vins est très différente d’une année à l’autre. Ainsi, on peut avoir des vins de Bourgogne blancs plus secs et plus vifs une année ou plus ronds et plus exubérants l’année suivante. De même, les vins rouges peuvent être plus ou moins taniques, plus ou moins colorés ou plus ou moins fruités suivant les années.

Le style ou le profil des vins étant différent, on a également des capacités de vieillissement différentes d’un millésime à l’autre.

À noter que pour le Crémant de Bourgogne, la tradition est celle de l’assemblage de plusieurs cuvées et de plusieurs millésimes. L’individualisation d’un millésime reste un choix optionnel, réservé aux années climatiques exceptionnelles. 

 

Les millésimes emblématiques

Bouchon en liège contenant les millésimes des vins de Bourgogne

On parle souvent de belles années, de grandes années ou encore d’années exceptionnelles, voire même… d’année du siècle. Mais, le millésime, année de naissance du vin, est-il aussi important qu’on le dit ?

Chaque millésime se singularise ainsi par des caractéristiques propres. Chacun participe à l’extraordinaire palette d’expressions que le terroir bourguignon révèle.  

 

Le temps et le moment dans la bouteille

Si le millésime nous semble aujourd’hui faire partie du « paysage » classique d’une bouteille de vin, c’est finalement assez récent. Entre les Romains et la fin du XVIIe siècle, il a en effet connu une longue traversée du désert.

 

 
Top
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération