Nos cépages, nos couleurs
Partager
Carnet de voyage Envoyer à un amiImprimer

Des cépages rois pour la Bourgogne

BIVB / A. IBANEZLes terres de Bourgogne abritent des cépages réputés. Planté de Chardonnay et de Pinot Noir à plus de 80 %, le vignoble bourguignon fait également la part belle au Gamay et à l’Aligoté. Apprenez quelques secrets sur ces cépages, avant de savourer vos vins préférés…

La Bourgogne est le berceau naturel de cépages très anciens. Le vignoble leur offre des conditions climatiques idéales et un terroir propice à leur expression.

Les vignerons bourguignons privilégient quatre principales variétés :

• le Chardonnay (blanc), occupe 48 % des surfaces viticoles ;
• le Pinot Noir (rouge), représente 34 % des cultures ;
• le Gamay (rouge) et l’Aligoté (blanc) sont également bien présents en Bourgogne, occupant chacun, respectivement, 10 % et 6 % de l’étendue des vignes.

Les autres cépages (Sauvignon, César, Pinot Beurot, Sacy, Melon, etc.) représentent environ 2 % du vignoble.

Une grande pureté d’expression

© BIVB / ARMELLEPHOTOGRAPHE.COM Grappe de Chardonnay

En Bourgogne, les vins sont très majoritairement produits en monocépages. Cela signifie qu'un seul et unique cépage est utilisé lors de leur élaboration. Cette pureté d’expression permet à chaque parcelle et à chaque millésime d’avoir sa propre personnalité et de bénéficier de caractéristiques singulières.

La production en Bourgogne se répartit de la manière suivante :

• Les vins blancs, majoritaires (62 % de la production)

• Les vins rouges (29 %)

• Les Crémant de Bourgogne, blancs ou rosés (9%)

• Les vins rosés (1 %) 

 

Chardonnay et Pinot Noir, les cépages emblématiques

© BIVB / TAKE A SIP  Pied de vigne dans le vignoble de Bourgogne

Vraisemblablement planté dès la création du vignoble bourguignon, à l’époque gallo-romaine, le Pinot Noir fait la renommée de tous les grands vins rouges de la région.

Cultivé par les Bourguignons  depuis des siècles, le Chardonnay est à l’origine de la renommée des grands vins blancs de la Côte de Beaune, de la Côte Chalonnaise, du Mâconnais et de Chablis.

 

Gamay et Aligoté, fruits de l’histoire

© BIVB / BERNUY J.L. Pied de Pinot Noir

Egalement d’origine très ancienne, le Gamay porte le nom d’un hameau de Saint-Aubin, proche de Puligny-Montrachet. Il est le cépage fétiche des vins rouges du Mâconnais.

L’Aligoté est aussi un cépage très ancien en Bourgogne. Il est répandu un peu partout dans les terres qui ne conviennent pas au Pinot Noir ou au Chardonnay, mais qui restent d’excellentes terres à vignes.

L’Aligoté, comme le Chardonnay, le Pinot Noir et le Gamay, peut entrer dans la composition du Crémant de Bourgogne.

 
Des cépages à connaître

De passage dans l’Auxerrois, vous pourrez rencontrer d’autres cépages, moins répandus. C’est le cas du Sauvignon et du César. Le premier donne un vin blanc léger et fruité dénommé Saint-Bris (appellation Village). Le second, associé au Pinot Noir, donne de la solidité et une certaine longueur en bouche aux vins rouges d’appellation Irancy (appellation Village).

Certains viticulteurs défendent le Pinot Beurot ou Pinot Gris (vins blancs), sans doute né en Bourgogne, mais qui en a presque disparu. On le retrouve dans d’autres vignobles du monde (Suisse, Hongrie, Allemagne, Alsace…).

Top
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération