La Bourgogne et ses Appellations

Mâcon-Loché

Toutes les appellations à votre portée

Le vignoble de Bourgogne donne naissance à de grands vins à la renommée historique et internationale. Pourtant, la Bourgogne ne se résume pas à ses appellations iconiques. A côté des AOC Villages Premiers Crus et Grands Crus, vous découvrirez, dans notre classification, de très belles appellations Régionales ou Villages qui feront voyager vos sens.

La liste des Climats et lieux-dits du vignoble de Bourgogne est également disponible à partir de cette page.

Grâce à cet outil, découvrez les 84 appellations bourguignonnes (voir la liste complète).
Mais, votre exploration ne fait que commencer ! Les vins de Bourgogne n’ont jamais atteint une aussi belle qualité que maintenant : à côté des grandes appellations « références », n’hésitez pas à vous aventurer du côté des appellations « découvertes » qui n’ont pas fini de vous surprendre !

Pour une exploration ludique, testez notre quizz « quel Bourgogne est fait pour vous ? » ou visitez Bourgogne Map, avec ces cartes interactives.

  • Catégorie

    Appellation Régionale

  • Région viticole

    VIGNOBLE DU MÂCONNAIS

  • Couleur / cépage

    Vins blancs, cépage Chardonnay.

  • Superficie en production : 25 ha

    *Source : moyenne 3 ans 2016-2018

  • Dénomination géographique complémentaire de l’appellation Régionale « Mâcon » dans le Mâconnais. Depuis le décret de 2005, le nom de Mâcon suivi de Loché désigne les vins blancs issus de l’aire délimitée à l’intérieur du village de Loché.

Caractères des vins - Mâcon-Loché

Caractères
des vins

Les vins blancs
D’un bel or blanc aux reflets argentés, le Mâcon-Loché présente un nez expressif, finement généreux. Il révèle des notes de confiserie (réglisse, bonbon acidulé) et de fruit à chair jaune (pêche, pâte de coing). Plaisant et rieur, il peut évoluer sur des notes de vanille, d’épices et même de cire d’abeille. Cela lui apporte de la complexité, notamment lors d’un élevage en pièces de chêne. L’attaque est franche, la bouche fait saliver. Un vin représentatif des Mâcon, charmeur et au potentiel prometteur.

Conseil du sommelier - Mâcon-Loché

Conseil
du sommelier

Blanc : Par son caractère aromatique solaire et sa  souplesse en bouche ce vin s’accordera naturellement avec les fromages de chèvres à pâte fine et croûte fleurie à l’affinage mi-sec : le traditionnel AOC Mâconnais ou son voisin Charollais pour un apéritif du terroir. Poursuivez avec des émincés de volaille de Bresse grillés ou une friture de Saône. Au-delà de l’accord, ce vin blanc sublimera les plats locaux  de poissons d’eau douce (carpe des Dombes au vin blanc, pochouse de Verdun sur le Doubs).
Températures de service : 10 à 11°C à l’apéritif, 11 à 12°C durant le repas.

Situation - Mâcon-Loché

Situation

Limitée au nord par le val de la Petite Grosne, la dénomination Mâcon-Loché occupe les derniers ressauts méridionaux du relief bordant la plaine de Saône. Elle voisine, au sud, avec les vignes classées en Mâcon-Vinzelles, tandis qu’à l’ouest, le centre bourg et son église marquent le début de l’aire d’appellation Pouilly-Loché.

Mâcon sans Loché ne saurait encore prétendre au statut de territoire viticole. En effet, si les vastes caves des négociants, reconverties en salles de spectacle, témoignent de son rôle historique dans le commerce des vins (favorisé par son port et sa ligne de chemin de fer, en service dès 1855), son évolution urbaine contemporaine ferait presque oublier que Mâcon contribue également à la production jusque dans les années 1950.

Ainsi, la ville intra-muros abrite pépiniéristes et viticulteurs, assez nombreux en 1929 pour fonder la cave coopérative de Mâcon. Depuis son rattachement à Mâcon, en 1972, Loché perpétue cette longue tradition viticole.

Terroirs - Mâcon-Loché

Terroirs

Depuis le pied de côte, non loin de la gare TGV, jusqu’à l’église Saint-Jean-l’Evangéliste, les vignes délimitées en Mâcon-Loché montent la douce pente des premiers reliefs bordant la plaine de Saône (190 et 220 mètres d’altitude). Cette pointe sud du Mâconnais bénéficie de la chaude influence climatique méridionale, commune aux vignobles de Vinzelles et Chaintré.

Le piémont oriental du Mâconnais, constitué des sables de la Saône, se prolonge vers les terrasses d’alluvions anciennes, formées à partir des matériaux transportés et accumulés au débouché du cône de déjection de la Petite Grosne. Il a été sculpté lors des dernières glaciations (à partir de - 100 000 ans).

Ainsi, les cailloutis et éboulis calcaires, aux sols de profondeur variable, masquent la base du coteau bajocien (- 170 millions d’années), composant, plus haut, le substrat de l’appellation Pouilly-Loché.

Au Cœur des Terroirs de Mâcon-Loché

Rechercher sur la map
This text will be replaced
Top
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération