La Bourgogne et ses Appellations

Mâcon-Burgy

Toutes les appellations à votre portée

Le vignoble de Bourgogne donne naissance à de grands vins à la renommée historique et internationale. Pourtant, la Bourgogne ne se résume pas à ses appellations iconiques. A côté des AOC Villages Premiers Crus et Grands Crus, vous découvrirez, dans notre classification, de très belles appellations Régionales ou Villages qui feront voyager vos sens.

La liste des Climats et lieux-dits du vignoble de Bourgogne est également disponible à partir de cette page.

Grâce à cet outil, découvrez les 84 appellations bourguignonnes (voir la liste complète).
Mais, votre exploration ne fait que commencer ! Les vins de Bourgogne n’ont jamais atteint une aussi belle qualité que maintenant : à côté des grandes appellations « références », n’hésitez pas à vous aventurer du côté des appellations « découvertes » qui n’ont pas fini de vous surprendre !

Pour une exploration ludique, testez notre quizz « quel Bourgogne est fait pour vous ? » ou visitez Bourgogne Map, avec ces cartes interactives.

  • Catégorie

    Appellation Régionale

  • Région viticole

    VIGNOBLE DU MÂCONNAIS

  • Couleur / cépage

    Vins blancs, cépage Chardonnay.
    Vins rouges, cépage Gamay.

  • Superficie en production :
    Blancs : 12 ha
    Rouges : 4 ha

    *Source : moyenne 3 ans 2016-2018

  • Dénomination géographique complémentaire de l’appellation Régionale « Mâcon » dans le Mâconnais. Depuis le décret de 2005, le nom de Mâcon suivi de Burgy désigne les vins blancs, rouges et rosés issus de l’aire délimitée à l’intérieur du seul village de Burgy.

Caractères des vins - Mâcon-Burgy

Caractères
des vins

Or pâle, voire or blanc, le Mâcon-Burgy blanc offre un nez plus floral que fruité, tout en finesse, rappelant les fleurs blanches (aubépine, chèvrefeuille) et le végétal frais. Toutefois, des notes d'agrumes (zeste de citron) ressortent également selon les millésimes. L'orientation particulière du vignoble de Burgy influence le style des vins blancs, souvent marqués par une vivacité significative à l’attaque en bouche. Cette dernière s’avère ample et fraîchement fruitée.

Conseil du sommelier - Mâcon-Burgy

Conseil
du sommelier

Blanc : pour une association toute en complémentarité étant donné la vivacité fréquente en bouche de ce vin, choisissez en entrée une tourte aux poireaux ou des verrines de risottos aux recettes crémeuses. Laissez ensuite sa trame acidulée trancher avec le beurre persillé des fruits de mer à la plancha (couteaux), des huîtres gratinées et des fameux escargots de Bourgogne.
Températures de service : 10 à 11°C à l’apéritif, 11 à 12°C durant le repas.

Rouge : Servez ce vin rouge un peu frais lors d’un mâchon bourguignon chic à l’heure du brunch. Son nez épicé et sa structure friande accompagnera à merveille les dés de jambon persillés de Bourgogne, la charcuterie briochée (brioche aux griaudes du Morvan) accompagnée d’une salade du jardin. Côté sucré dégustez le sur des salades de fruits rouges d’été (groseilles ballon, groseilles, cassis, framboises) servies avec leur biscuit à la cuillère.
Température de service : 12 à 14°C.

Situation - Mâcon-Burgy

Situation

Sur le flanc ouest de la côte du Viré-Clessé, l’aire d’appellation du Mâcon-Burgy occupe une situation singulière au sein du Mâconnais central. Principalement orienté au nord, ce vignoble offre une terrasse d’observation privilégiée dominant les vignes du Mâcon-Lugny et le val de Saône.

La montagne belvédère de Burgy, avec son église romane dédiée à saint Jean-Baptiste (11ème-12ème siècles), constitue une véritable porte d’entrée panoramique sur le Mâconnais septentrional et la plaine de la Bresse. A l’horizon, le Jura et, par temps clair, la chaîne Alpine. Le soulèvement de cette dernière, commencé activement à l’ère Tertiaire (il y a 34 millions d’années), a provoqué la fracturation des sédiments marins déposées à l’ère Secondaire (- 200 à - 66 millions d’années), engendrant ainsi la formation des monts du Mâconnais, désormais couverts de vignes, et l’effondrement du fossé bressan, dédié aux grandes cultures.

A mi-pente, le village de Burgy étire ses maisons à galeries le long d’une unique rue étroite, préservant ainsi la surface agricole exploitable sur ce terroir exiguë. Dès 1856, l'ensemble de la zone viticole, soit 87 ha, était déjà plantée de vignes. Cela correspond à la surface actuellement délimitée en AOC.

Terroirs - Mâcon-Burgy

Terroirs

De la dépression de la rivière Bourbonne (220 mètres), jusqu’à la Petite Montagne (370 mètres), les vignes, exposées en pleine « bise » (vent du nord en Bourgogne), bénéficient d’une ventilation naturelle. Celle-ci est notamment efficace dans la lutte contre le développement du mildiou lors des printemps pluvieux. Cette orientation atypique et fraîche contribue à atténuer la chaleur estivale du val de Saône et à favoriser une maturité plus tardive des baies, appréciable dans un contexte de réchauffement global.

Abritées à l’ouest par le bois des Sablières, culminant à 420 mètres au Mont de la Péralle, quelques parcelles sont implantées de part et d’autre du village sur les marnes gréseuses du Trias et sur le substrat du Lias (- 175 à - 220 millions d’années), de couleur gris sombre, peu calcaire, riche en fer et assez argileux. Sur le coteau, exposé nord-nord-ouest dominant la combe de la Bourbonne, et autour de l’église, où les vignes regardent le levant, les sols et sous-sols sont constitués de calcaires d’âge jurassique moyen et supérieur (- 140 à - 176 millions d’années).

Au Cœur des Terroirs de Mâcon-Burgy

Rechercher sur la map
This text will be replaced
Top
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération