Dernières nouvelles
Carnet de voyage Envoyer à un amiImprimer

Actualités - C’est bien parti pour le millésime 2018 en Bourgogne !

Mais que se passe-t-il ces jours-ci dans votre vignoble préféré ? Où allez-vous pouvoir passer votre prochain week-end, emmener vos amis ?
Cette rubrique vous permet de garder le contact, tout en découvrant les informations les plus récentes et en surveillant les prochains rendez-vous que vous fixent les vins de Bourgogne.
A consulter sans modération !

Continuez votre exploration !

Suivez-nous

FacebookTwitterYoutubeLinkedIn

C’est bien parti pour le millésime 2018 en Bourgogne !

Comment se portent les vignes de Bourgogne ? Analysons les différentes étapes de développement pour mieux comprendre la naissance de ce tout nouveau millésime.

Millésime 2018 en Bourgogne © BIVB / Jean-Louis BERNUY

• Un débourrement légèrement en retard par rapport à la normale
Le mois de janvier est particulièrement doux et pluvieux, avec un cumul de précipitations 2.5 fois supérieur à la normale. Mais, dès les premiers jours de février, les températures chutent en-dessous de la normale saisonnière et un temps hivernal s’installe, les derniers jours du mois étant particulièrement froids. Il faut ensuite attendre la fin de la première décade de mars pour retrouver des températures de saison, avant l’arrivée d’une nouvelle période de froid, à partir du 18. Côté précipitations, le mois de mars est à l’image du mois de janvier. Dès les premiers jours d’avril, les températures remontent rapidement et dépassent les valeurs de saison, pour s’envoler à partir du 10. Ce rapide réchauffement stimule la reprise d’activité de la vigne et le maintien de températures élevées favorise un débourrement très rapide puis une pousse « explosive ». Les dates estimées du stade mi- débourrement sont comprises entre celles observées en 2015 et 2010, ce qui correspond à un léger retard par rapport à la normale.


• Une floraison précoce et des vignes très saines
Si les tous premiers jours de mai sont frais, les températures moyennes remontent rapidement et dépassent les normales saisonnières. Un refroidissement survient au début de la deuxième décade mais les températures repartent à la hausse et se maintiennent au-dessus de la normale.
Les toutes premières fleurs sont observées un peu après la mi-mai en secteurs précoces. Les stades mi-floraison estimés placent 2018 parmi les années les plus précoces, en troisième position après 2007 et 2011.
Le maintien de températures élevées pour la saison favorise la pousse de la vigne. En secteurs précoces, le stade « fermeture de la grappe » pourrait être atteint fin juin.
Au niveau phytosanitaire, les vignes sont globalement très saines tant pour les feuilles que pour les grappes.

Le millésime 2018 s’annonce précoce mais de très belle qualité pour la Bourgogne.
Trois épisodes de grêle ont touché quelques zones très localisées début et mi-juillet, épargnant heureusement la grande majorité de notre beau vignoble.
Nous pensons bien sûr fortement aux vignerons touchés.


Pour aller plus loin dans la compréhension des étapes de développement de la vigne


 

Top
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération
Climat du vignoble de bourgogne patrimoine mondial