Les Vins de Bourgogne et ma famille, c’est le grand amour !

Née en Bourgogne, il va de soi que les vins de Bourgogne aient toujours été à notre table, je dis « notre », car c’est intergénérationnel, mon grand-père qui aurait aujourd’hui 98 ans était un grand fan. Il ne se passait pas un repas de famille sans ouvrir un Meursault, un Corton ou un Beaune. C’étaient ces appellations préférées, et il avait un contact privilégié avec les vignerons. Donc à Noël, on buvait du Meursault de chez Gaunoux, un Beaune de chez Besancenot, ou encore un Corton de chez Dubreuil. Petite, j’avais le droit de tremper mes lèvres et au fil des années, avec les cousins et cousines, notre boite de chocolat c’est transformé en bouteille. De l’or, il nous offrait de l’or ! Ce lien avec les Vins de Bourgogne, nous le faisons perdurer en famille, comme un cérémonial, nos bouteilles sont prises en photos, histoire de garder en mémoire ce moment de partage, et associer le goût au visuel. En novembre 2021, nos amis sont venus faire la Vente des Vins. Ils voulaient vivre ce moment de partage que l’on évoquait avec eux. De l’Auvergne à la Bourgogne, pays d’eau, pays de vin…. Ils se souviendront sûrement toute leur vie de ces descentes de caves, de ces échanges festifs au cœur de Beaune. De l’ambiance pesante au pied des halles de Beaune au moment de la vente de la pièce de charité, puis du ban bourguignon au moment où la pièce dépasse tous les quotas ! Ils n’oublieront pas non plus, cette fin de soirée dans un bar à vin du centre de Beaune, où personne ne se connait, mais où tout le monde chante à l’unisson, tout le monde entame un ban bourguignon. C’est ça la Bourgogne, une terre de partage !