Côte de Beaune et Hautes Côtes de Beaune
  •   
Carnet de voyage Envoyer à un amiImprimer

La Côte de Beaune et les Hautes Côtes de Beaune

Aux environs de Beaune, dans des paysages vallonnés, les vignerons produisent des appellations mondialement connues. Venez découvrir ces vins rouges et blancs de caractère, comme le Volnay, le Meursault Premier Cru ou l’un des plus célèbres Grands Crus du monde, le Montrachet...

Le saviez-vous ?

Autrefois, tous les vins de la Côte de Beaune étaient appelés « vins de Beaune »

Dès le haut Moyen Âge, les Ducs de Bourgogne ont apprécié le tempérament fougueux des vins produits sur la Côte de Beaune. Ils ont même largement contribué à leur renommée, tout comme les moines. Réputés, ces vins portaient alors, sans plus de distinction, le nom de « vin de Beaune » ou « Pinot vermeil », en référence au cépage Pinot Noir utilisé pour les élaborer.

De la même façon, les « vins de Nuits » désignaient tous les vins issus de la Côte de Nuits.

Ce n’est qu’à partir de 1936 que les vins seront classés en Appellation d’Origine Contrôlée.
 

Découvrez la Côte de Beaune et les Hautes Côtes de Beaune en images

Des coteaux idéalement exposés au soleil levant

© BIVB / ARMELLEPHOTOGRAPHE.COM Village de Bourgogne : Pernand-Vergelesses

Entre Ladoix-Serrigny et les coteaux des Maranges, la région viticole de la Côte de Beaune s’étire sur 20 km, du nord au sud. Orientés vers le soleil du matin, ces terres à vignes n’excèdent pas quelques centaines de mètres de large. On y produit pourtant des vins rouges et blancs de renommée internationale. Leur réputation rejaillit aussi sur la ville de Beaune, centre historique qui vous livre tous les secrets de la Bourgogne viticole...

Un peu plus à l’ouest, derrière la Côte de Beaune, les vignes s’épanouissent sur un plateau au relief doucement incurvé, à 400 mètres d’altitude. Vous êtes arrivé dans les Hautes Côtes de Beaune. Sur les versants les plus ensoleillés, une vingtaine de communes produisent des vins vifs et spontanés, d’appellation Bourgogne Hautes Côtes de Beaune.

 

Le rouge et le blanc se partagent ce terroir d’exception

© BIVB / ARMELLEPHOTO Paysage dans le vignoble de la Côte de Beaune en Bourgogne

Aux alentours de Beaune, les terres viticoles sont essentiellement plantées de Pinot Noir (Volnay, Pommard, Ladoix), même si le Chardonnay donne quelques merveilles sur la colline de Corton (Corton, Corton-Charlemagne). A partir de Meursault, le Chardonnay prédomine et donne des vins d’une grande diversité aromatiques, entre appellations mythiques (Bâtard-Montrachet) et petits « trésors » moins connus (Saint-Aubin, Santenay…).
À partir de ces deux cépages typiquement bourguignons, les vignerons de la région produisent des appellations célèbres.

Ils proposent également des appellations Régionales savoureuses : Bourgogne, Bourgogne Aligoté, Bourgogne Passe-tout-grains, Coteaux Bourguignons et Crémant de Bourgogne.

 
Pour aller plus loin

Une légende pour retenir les noms des Grands Crus du Montrachet…

Haut lieu bourguignon, Montrachet donne naissance à cinq Grands Crus blancs (Montrachet, Bâtard-Montrachet, Chevalier-Montrachet, Bienvenues-Bâtard-Montrachet et Criots-Bâtard-Montrachet).

Pour vous souvenir de leurs noms, essayez de mémoriser cette petite histoire :
Le Seigneur Montrachet, partant aux Croisades, confia sa fille pucelle à son Chevalier favori.
En son absence, ce qui devait arriver arriva et un enfant naquit de cette union illégitime.
De retour des Croisades, le Seigneur découvrit ce Bâtard, qui se mit à pleurer en le voyant. Le Seigneur s’écria alors : « Criots-Bâtard » !!!
Mais comme c’était un homme bien, il accueillit l’enfant dans sa famille par ces mots : « Bienvenues-Bâtard-Montrachet ».

Côte et Hautes Côtes de Beaune

vu du ciel

Top
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération
Climat du vignoble de bourgogne patrimoine mondial