Pinot Noir
Carnet de voyage Envoyer à un amiImprimer

Pinot Noir : l’enfant prodigue de Bourgogne

Natif de Bourgogne, le Pinot Noir est un cépage mystérieux et complexe. Il est à l’origine des plus grands vins rouges de Bourgogne et a largement contribué à la renommée de la région dans le monde entier.
Interprète du terroir par excellence, il est capable de restituer avec brio toutes ses nuances. C’est grâce à cette faculté de retranscription des caractéristiques du terroir que la culture de la vigne en Bourgogne se fait traditionnellement en mono-cépage.

Le saviez-vous ?

Tous les Grands Crus rouges de Bourgogne, produits exclusivement à base de Pinot Noir, sont situés en Côte de Nuits, sauf le Corton Grand Cru, le seul à être situé sur la Côte de Beaune.

Un cépage ancien

BIVB / Joly M. / Un manuscrit

Le Pinot Noir est un cépage très ancien, à l’origine de la grande famille des Noiriens. Ainsi, il est le père d’une multitude de cépages comme le Chardonnay, l’Aligoté, ou encore le Gamay.
Quelques générations seulement le séparent des vignes sauvages présentes dans les forêts, avant même l’époque gallo-romaine. Les premières mentions écrites du cépage, sous le nom de Pinot Noir ou Plant Fin, datent de 1375.

 

Anatomie d’un grand

BIVB / Joly M. Grappe de Pinot Noir

Les grappes du Pinot Noir sont petites et compactes. Son nom a d’ailleurs été inspiré par la forme resserrée de sa grappe, rappelant celle d’une pomme de pin.
Ses grains, à la peau fine et délicate, sont teintés d’une couleur intense aux reflets noirs bleutés ou violets foncés. Ils produisent un jus sucré et incolore. Pour prendre sa jolie teinte rouge, il faut que le raisin macère et fermente en cuve. Ce procédé met en contact les pellicules (peaux) qui contiennent la couleur et le jus, incolore au départ.
Vinifié comme un raisin blanc, sans sa peau, le Pinot Noir peut donner un vin blanc ! C’est le cas des Crémant de Bourgogne « blanc de noirs ».
Ses feuilles, d’un vert clair ou foncé, se découpent en 3 ou 5 lobes.

 

En Bourgogne : des conditions de cultures idéales

BIVB / Joly M. / Le village de Gevrey-Chambertin

Cépage capricieux et difficile à cultiver, fragile et sensible aux maladies, il nécessite un climat continental septentrional pour pouvoir s’épanouir pleinement et exprimer ainsi toute sa complexité. Le Pinot Noir aime les sols calcaires de Bourgogne, depuis les calcaires jurassiques supérieurs de Givry, jusqu’aux calcaires à entroques du Bajocien de Gevrey-Chambertin.
La Bourgogne réunit toutes les conditions idéales à la culture du Pinot Noir. Il restitue ici les plus infimes variations du terroir sur lequel il est planté, s’exprimant ainsi comme il ne peut le faire nulle part ailleurs.

 

Une expérience sensorielle infinie

BIVB / Ibanez A. - Dégustation en cave

Le Pinot Noir offre une palette d’arômes et d’expressions très variée, liée à la nature même du terroir dont il est issu. Voilà pourquoi le nom du cépage n’est que très rarement mentionné sur l’étiquette d’une bouteille de vin de Bourgogne, au profit de son lieu de production.
En fonction de son terroir d’origine, le Pinot Noir produira des vins denses et charnus ou, au contraire, des vins très élégants et délicats. D’une manière générale, quelques caractéristiques communes se retrouvent lors de la dégustation des vins de Bourgogne issus du Pinot Noir :

  • La robe du Pinot Noir est d’un rubis vif et brillant, intense dans sa jeunesse, elle peut également tirer vers le rouge aux reflets violets. Elle deviendra de plus en plus pâle avec le temps, jusqu’à avoir des teintes rappelant les couleurs d’une brique.
  • Au nez, le Pinot Noir offre dans ses premières années une diversité d’arômes allant des fruits rouges frais (cassis, cerise…) aux notes épicées (poivre, cannelle…) et empyreumatiques (café, fumé…). Avec le temps, les fruits frais se feront confits (confiture, kirsch…) et le vin développera des arômes exquis de sous-bois (champignons, truffe…), accompagnés de notes plus animales (cuir, fourrure…).
  • En bouche, le Pinot Noir produit des vins plutôt ronds, aux tannins affirmés mais délicats, qui s’assoupliront avec le temps. En fonction des millésimes, l’acidité sera plus ou moins marquée. En Bourgogne, le Pinot Noir conserve toujours une certaine fraîcheur, même sur les années les plus chaudes. En fonction du niveau de l’appellation, la finale du vin sera plus ou moins longue et complexe.
 
Pour aller plus loin

Le climat septentrional, comme on le trouve en Bourgogne, est un climat à risque pour n’importe quel cépage rouge. Seul le Pinot Noir parvient à donner de très grands vins sous ce climat.
C’est la coïncidence entre le cycle végétatif tardif et long du Pinot Noir et le climat local qui permet une maturation lente et progressive des raisins, source de richesse aromatique et d’affinement des tanins.  Par ailleurs, cette situation climatique difficile a entrainé la nécessité absolue de créer un « parcellaire » pour choisir les meilleurs situations microclimatiques, d’où la construction historique des Climats de Bourgogne.

Top
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération
Climat du vignoble de bourgogne patrimoine mondial